1) "Seul sur Mars" ; un film réaliste ?

Matt Damon incarne l'astronaute Mark Watney qui est laissé pour mort sur la planète Mars par son équipage suite à une violente tempête. En réalité il a survécu et se retrouve seul face à l'hostilité d'une planète inhabitable. Tout le long du film il fait preuve d'ingéniosité, de patience et de persévérance pour survivre et tenter d'établir le contact avec la Terre. 

"Seul sur Mars est un film américain de Ridley Scott sorti en 2015. Il s'agit d'un film de science fiction pouvant être réaliste, dù en grande partie à l'utilisation des technologies actuelles. Ayant été vu et approuvé par la Nasa, le film laisse échapper tout de même quelques erreurs. Nous allons comparer le film à la réalité.

Tout d'abord la "tempête" qui entraine le départ en urgence du vaisseau a des vents de 300 km/h. Dans l'article "Seul sur Mars " : une fiction qui résiste (presque) à l’examen scientifique rédigé par Le Monde, Alain Souchier (fondateur et vice-président de l'association française Planète Mars, liée à la Mars Society Americaine visant, à permettre l'exploration de la planète rouge) sous-entend qu'un vent de 300 km/h sur Mars n'exerce seulement qu'un vent de 30 km/h sur Terre. Cela est expliqué par une densité de l'atmosphère plus faible que sur Terre. Ainsi cela ne risque pas de menacer une fusée  d'une centaine de tonne.

Matt Damon cultive des patates

De plus le personnage de Matt Damon cultive des patates dans de la fumure. Un régime entièrement composé de patate. Si la pomme de terre est un élément riche en protéine, en fer et en zinc elle peut très vite présenter des carences de vitamines sérieuses. Ensuite La fumure utilisée en tant qu'engrais est une bonne initiative mais cela ne résout pas encore le problème de l'infertilité des terres la planète. 

 source image : https://thecontraryfarmer.wordpress.com/2015/10/28/how-about-a-manure-magazine/

De même Le personnage principal tente également de faire remarcher Pathfinder, une sonde spatiale de type atterisseur réellement développée par la NASA  et envoyée sur Mars en 1997 afin de reprendre le contact avec les terriens. Mais établir la communication serait probablement impossible dù à l'âge de l'attérisseur.

Image associée source : https://www.csmonitor.com/Science/2015/1004/NASA-s-first-Mars-lander-makes-a-cameo-in-The-Martian

Par ailleurs si le retour serait facilité par la faible attraction gravitationnelle de la planète, le film n'évoque pas la problématique de l'attérissage. En effet l'atmosphère martienne étant trop légère ne serait pas en mesure de freiner le véhicule spatial.

 Pour finir on oublie beaucoup de facteurs qui pourraient faire basculer les esprits de n'importe qui de sensé. En effet l'éloignement, l'abandon, la peur de mourir, de manquer de ressources vitales, la peur du danger et surtout la solitude sont à prendre en compte.

 Malgré beaucoup de faits réalistes dans le film de Ridley Scott, le voyage pour Mars reste encore un projet innaccessible dù principalement à nos moyens technologiques encore peu assez développés. Le film n'est donc pas totalement réaliste.

 

2) Expérience

Nous avons décidé de réaliser une expérience en lien avec le film Seul sur Mars en prenant l'exemple de la plantation de pommes de terre. Pour commencer, nous nous sommes axés sur les facteurs de l'eau et de la température pour faire l'expérience car nous n'avons pas eu le matériel nécessaire comme une sonde à oxygène pour étudier le facteur de l'oxygène. Ainsi nous avons voulu observer si des plants de pomme terre pouvaient pousser à des températures différentes à savoir entre 15°C et 22°C (température ambiante) , 3°C et -18°C et sans eau.

Nous avons donc besoin pour réaliser cette expérience de 4 pots, de 4 pousses de pomme de terre, de terreau, d'un verre doseur, d'eau et de coupelles.

Tout d'abord, nous devons mettre dans chacun des pots un peu de terreau dans le fond et y déposer la pousse de pomme de terre par dessus.

 

Ensuite nous recouvrons chacun des pots avec du terreau et on les place dans leur environnement d'expérience : le premier à température ambiante avec eau, le deuxième au réfrigérateur avec eau, le troisième au congélateur avec eau puis un quatrième à température ambiante sans eau.

Par ailleurs, à l'aide d'un verre doseur on verse 30 ml d'eau dans les pots 1,2 et 3, placés sur des coupelles.

  2   3   4 

Voici les résultats de l'expérience après une semaine :

 1 2  3  4                                                                                                                                                                                      

Nous observons donc que pour le pot 1, la pousse de pomme de terre a continué à grandir alors que pour les pots 2, 3 et 4, il n'y a aucun résultat. On peut donc en conclure que pour le moment la pomme de terre ne pousse pas dans un mileu autre que ambiant ni sans eau.

Voici les résulats de l'expérience après deux semaines : 

 1                                          2                                         3                                                4

IMG_0188

IMG_0189

IMG_0193

IMG_0191

 

 

 

 

 

 

 Nous observons donc que la pousse de pomme de terre du pot 1 a vraiment grandi en deux semaines et qu'une legère pousse de pomme de terre est visible pour le pot 2. Contrairement aux pots 3 et 4 qui eux n'ont aucun résultat comme nous pouvons le constater.

En conclusion, d'après cette expérience nous avons pu déterminer que les végétaux comme la pousse de pomme de terre ne sont pas susceptibles de pousser sur la planète Mars à cause de plusieurs facteurs comme l'absence d'eau et les conditions climatiques beaucoup trop faibles (qui se rapprochent plus des températures d'un congélateur même si celles ci ne sont pas assez faibles par rapport aux réelles températures de Mars).